© 2015-2020 Beatrice Bruneteau. All rights reserved. Mentions légales

BEATRICE BRUNETEAU CERAMISTE

 

Béatrice Bruneteau est architecte de formation. Elle a exercé pendant 18 ans, tentant d'oublier que depuis l'adolescence, elle rêvait de se consacrer aux métiers d'art. Longtemps, elle s'adonne à la terre, en week-end, en loisir. Jusqu'au jour où les choses changent. Elle a le désir d'apprendre à fond, et en 2004, suit une année de formation à l'Institut de la Céramique Française à Sèvres. Elle poursuit à mi-temps son travail lié à l'architecture, et en 2006, franchit le pas et s'engage dans la voie céramique.

 

Elle choisit d'abord la porcelaine, et réalise des récipients, tasses ou gobelets, créés pour son ancienne entreprise, pièces blanches, au décor fin, s'infiltrant dans la matière comme des veines colorées. Très vite, elle aime frôler la sculpture, et utilise au besoin le grès pour avoir des textures plus mouvementées. L'oeuvre s'inspire du minéral. Galets de grès incrustés de veines de porcelaine, à la texture lisse, aux couleurs inspirées des roches. Pavés, blancs, à la surface irrégulière, comme froissée, qui peuvent aussi faire office de vase, à l'étroite embouchure. Grandes stèles noires en grès, à la surface riche d'aspérités, qu'elle appelle Sommets : la sculpture est atteinte.

A l'exception de ces dernières, montées à la plaque, les pièces sont moulées : Béatrice Bruneteau fabrique elle-même ses moules en plâtre, et y coule sa terre très finement chamottée. Elle aime le contraste créé entre l'extérieur, mat, et l'intérieur, brillant. Les pièces, réalisées par série, à la fois semblables et différentes, sont faites pour être groupées, et se répondre les unes aux autres.

 

Béatrice Bruneteau aime aussi la montagne, l'alpinisme, l'ascension dure d'efforts pour accéder à la pureté de l'infini : "celle dont on ne sort pas indemne" dit-elle. Son oeuvre, empreinte de gravité en reflétant le monde du minéral, exprime un désir : que chacun assemble ces galets, ces pavés, à son gré, en fasse ce qu'il veut, atteignant par leur intermédiaire, la paix d'un paysage d'infini.

 

En décembre dernier, Béatrice Bruneteau exposait au Carrousel du Louvre, et dans le même temps, à la galerie AROA, à Neuilly-sur-Seine. En janvier, elle était présente au salon Maison et Objet.

 

Marielle Ernould-Gandouet, janvier 2011.